Faut-il faire ses courses sur Internet ?

Les sites e-commerce sont perçus comme une alternative aux magasins physiques, mais uniquement à défaut de mieux. Dans la pratique, l’expansion des courses en ligne s’explique davantage par les défauts attribués par les gentils censeurs aux supermarchés physiques. En tout cas, il ne faut jamais perdre de vue que, malgré leurs avantages effectifs, les courses en ligne ne sont pas exemptes de défauts majeurs. Pour avoir une idée claire sur la question, nous allons d’abord nous pencher sur les avantages d’effectuer ses courses en ligne. La seconde partie traitera des inconvénients, connus ou non, de cette pratique.

Les avantages de faire des courses en ligne

Le gain de temps

Faire ses emplettes en ligne prend, en moyenne un quart d’heure ou 20 minutes, tout au plus. En revanche, les courses dans un supermarché classique prennent très souvent une, voire deux heures. En effet, on pousse un chariot de seconde zone. Après avoir longuement fait la queue devant la caisse, on pousse à nouveau le même chariot jusqu’à la voiture, puis le remettre à sa place.

Internet : une alternative adoptée, à défaut de mieux !

Vous avez déjà fait les courses en compagnie des enfants ? Si oui, alors vous savez bien que les dépenses dépassent largement celles qui étaient prévues en quittant la maison. Les bambins sont excités à la vue des produits des chewing gum et autres.

D’un autre côté, la politique marketing de tout supermarché est (par nature) manipulatrice : les articles premier prix sont disposés bien en haut et en bas des rayons pour que les produits coûtant 5 fois moins cher bénéficient d’une meilleure visibilité. Or, par exemple, le sucre en poudre, l’eau de javel ou la farine premier prix, ont la même qualité que les articles correspondants qui sont vendus 5 fois plus cher. Sans compter les pseudo-promotions (3 au prix de 2, entre autres) qui reviennent plus cher, en fin de compte.

Online_Shopping_with_Touchscreen_Ultrabook (1)

Courses online : ses faces cachées

Une liberté de choix restreinte

Ne vous attendez surtout pas à dénicher en ligne des articles premier prix (l’eau de javel, la farine, le sucre en poudre, etc.) D’un autre côté, les produits frais sont également les grands absents des rayons online. Il s’agit notamment des produits de mer, de la boulangerie ou de la boucherie.

Faire ses emplettes en ligne revient plus cher

Par exemple, les frais de port se répercutent inévitablement sur les coûts des articles vendus sur Internet. Et les soi-disant promotions du genre « frais de port offert »ne sont rien de plus que des slogans d’incitation à l’achat.

Les conditionnalités

Les conditions de vente d’un site e-commerce sont très souvent retracées sur plusieurs pages, avec des caractères trop minuscules pour être lisibles. Le droit de retour des produits est, sauf rares exceptions, un mythe ; le service client, censé disponible 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24, ne répond ni aux appels ni aux mails en cas de problème sérieux. Et quand une personne daigne décrocher le téléphone, elle se contente de tergiverser ou d’user de langue de bois pour se débarrasser du client insatisfait.