YouTube, le tremplin des jeunes talents

Les covers pullulent sur YouTube. Les succès dans les téléréalités comme The Voice sont systématiquement postés sur ce site de la Silicon Valley. Ce tremplin des jeunes pousses fait donc de parfaits inconnus des stars mondiales. Ce phénomène ne s’observe pas seulement dans le domaine de la musique. L’humour, les records en tout genre ou rarement des prouesses scientifiques entrent aussi en ligne de compte. Comment un jeune garçon de 12 ans est devenu une star mondiale ? Focus sur la manière dont YouTube crée des phénomènes-Justin-Bieber qui laissent bouche bée.

Le phénomène des covers et tubes sur YouTube

Déjà populaire, le groupe britannique de poprock The Vamps a posté sur YouTube un cover de Story Of My Life, l’un des tubes d’un autre groupe britannique : One Direction. Nombreux sont les jeunes qui gagnent en popularité même s’ils/elles ne deviennent pas forcément des stars adulés des quatre coins de la planète. Bethany Mota, entre autres, récolte près de 15 millions de vues et plus de 325 mille J-aime pour le cover de Flashlight (Jessie J), posté juin 2015. La Californienne de 20 ans obtient plus de 2 millions de vues pour un medley d’Ed Sheeran, posté novembre 2015. Mieux encore, posté octobre 2015, le cover de Hello (Adele) réalisé par Leroy Sanchez récolte plus de 29 millions de vues. Au top, on retrouve le clip Lean on (Major Lazer & DJ Snake) récolte plus 1.2 milliard de vues et près de 5 millions de J-aime.

microphone-1206362_1920

L’humour sur YouTube

TIM se fait un nom sur YouTube par ses blagues qui récoltent entre 1 et 2 millions de vues. Parfois, le jeune blagueur atteint les 3 millions de vues. YouTube est aussi le terrain de prédilection d’un autre blagueur, certes amateurs, mais déjà populaire : MonsieurFun. Plus modeste que TIM en termes de notoriété, MonsieurFun récolte tout de même entre 300 et plus de 700 millions vues.

Comment sentir qu’une jeune pousse gagne en popularité ?

Les nombres de vues et d’abonnements

Bethany Mota, d’origine californienne, est une machine à covers. Son cover de Flashlight a été visionné près de 15 millions de fois. Mais que l’on ne se trompe pas. La popularité d’un cover s’adosse parfois sur celle de la chanson interprétée. On ne s’étonne donc pas que Megan Nicole récolte plus de 9 millions de vues pour le cover de Drag Me Down (One Direction). D’autres paramètres entrent cependant en ligne de compte : le talent, la mise en scène, l’arrangement, etc.

Une quasi-omniprésence sur Google

Megan Nicole a une page Wikipedia et on retrouve ses covers et ses propres morceaux sur iTunes. Par ailleurs, on retrouve sur lacoccinelle.net ses chansons et leurs lyrics ainsi que sa biographie. Megan Nicole est surtout omniprésente sur les sites paroliers. Il en va de même pour Bethany Mota qui, en plus de ses pages Wikipedia, Facebook et Twitter, dispose de son propre site Internet : bethany-mota.com. De même, Leroy Sanchez rapporte ses palmarès, raconte sa biographie et partages ses paroles sur son site leroysanchez.com. Cette machine à covers est aussi présente sur famousbirthdays.com, un site spécialisé notamment dans les biographies et les actus des people.